Vous voyagez au Royaume de Siam pour découvrir ses innombrables temples, monuments et lieux culturels emblématiques ? Vous découvrirez à travers cette page les principaux lieux à visiter à travers la Thaïlande. Si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes places à visiter pour une ville ou une île spécifique, vous pouvez également vous rendre sur la fiche dédiée dans les destinations.

Sommaire

Bangkok

Capitale de la Thaïlande et plus grande ville du Sud-Est asiatique, Bangkok présente un double visage : un pôle économique incontournable dans cette région du Monde avec son important quartier d’affaires et ses nombreux buildings, mais c’est aussi une ville parsemée de monuments impressionnants et de lieux de culte uniques.

Bouddha d'EmeraudeBangkok possède un grand nombre de temples prestigieux, le plus célèbre étant le temple du Bouddha d’Émeraude (Wat Phra Kaeo) qui se situe dans l’enceinte du Grand Palais. Dans le parc de Dusit, on retrouve un autre monument royal : le palais Vimanmek, constitué de bois de teck doré, et 81 pièces réparties sur 3 étages. Construit au 16ème siècle, le Wat Pho est le plus ancien temple de Bangkok, mais aussi le plus grand. Couvert de chedis sculptés, le Wat Pho abrite l’immense statue dorée du Bouddha couché (15 mètres de haut pour 46 mètres de long).

Parmi les autres temples les plus connus de la capitale, on retrouve le Wat Arun, ou Temple de l’Aurore, avec ses tours de céramique qui pointent jusqu’à 70 mètres de haut, le Wat Saket, qui se trouve sur la colline Golden Mountain à 76 mètres d’altitude, ce qui en fait le plus haut sommet de Bangkok, et enfin le Temple de Marbre (Wat Benchama Bophit), avec ses 53 remarquables statues de Bouddha, construit à la fin du 19ème siècle.

Barge Anantanakharaj au Musée des barges royalesHormis les temples, Bangkok présente également des monuments historiques, notamment à travers ses musées uniques. Il vous sera conseiller de visiter le Musée des barges royales, qui réunit en cale sèche, des bateaux de la flotte royale depuis 1967. Ces magnifiques bateaux ont conduit le Roi et d’autres personnalités thaïes sur le fleuve du Chao Phraya lors de cérémonies religieuses et d’évènements importants.

En outre, vous pourrez visiter la Maison de Jim Thompson, qui recèle en ses murs un style architectural thaïlandais authentique, ainsi qu’une collection d’objets d’art exceptionnels.

Chiang Maï

Wat Phrathat Doi Suthep à Chiang MaïPlus grande ville du Nord de la Thaïlande, c’est au fil des siècles que Chiang Maï a développé sa propre identité culturelle, avec ses coutumes, ses traditions, sa géographie et son climat, qui font de cette ville une destination unique en son genre. Au Royaume de Siam, Chiang Maï est l’une des villes les plus visitées et appréciées des touristes pour son aspect culturel et ses nombreux temples. Certains temples et édifices remontent d’ailleurs du 14ème siècle, c’est dire l’ancienneté et l’importance de ces monuments de renommée internationale.

Wat Chedi LuangL’un des temples les plus visités est le Wat Phrathat Doi Suthep, qui renferme une relique sacrée de Bouddha et présente une magnifique vue sur la ville de Chiang Maï. Il est aussi intéressant de visiter le Wat Chedi Luang, un temple du grand stûpa fondé en 1401, le Wat Suan Dork, datant du 14ème siècle, qui présente plusieurs aspects uniques, dont le grand ubosot ou le hall d’ordination, le Wat Phra Singh, fondé en 1345 et abritant une image très vénérée des thais, le Bouddha Phra Singh, et enfin le Wat Chiang Man, qui est le plus ancien temple de la ville, celui-ci abrite deux statues de Bouddha très importantes : un Bouddha de cristal (Phra Satang Man) et un Bouddha de Marbre (Phra Sila).

Chiang Raï

Wat Phra Singh - Chiang MaïAu fil des siècles, la ville de Chiang Raï a su préserver son patrimoine historique, avec ses magnifiques temples de renommés qui attirent plusieurs milliers de visiteurs du Monde entier tous les ans. Fondée par le Roi Mengrai en 1262, Chiang Raï est rapidement devenu un centre économique majeur dans le Nord de la Thaïlande, en particulier pour les échanges commerciaux avec les pays voisins, à l’instar de Chiang Maï.

Construits au fil des siècles depuis le 14ème siècle, les temples de la ville représentent son patrimoine culturel et historique, et font la fierté de ses habitants. C’est notamment le cas du Wat Phra Singh, construit de 1345 à 1400, qui présente une célèbre représentation de Bouddha, le Phra Bouddha Sinhingh, ainsi qu’une cloche fabriquée en laiton dans le style du Nord de la Thaïlande. Non loin du Wat Phra Singh se trouve le Wat Phra Kaew, un joli temple fait de bois, qui abrite un Bouddha assis et qui possédait le Bouddha d’émeraude de 1391 à 1436, aujourd’hui cette statue d’une valeur inestimable se trouve à Bangkok, dans le Wat Phra Kaew.

Wat Phra That Doi Chom ThongAu Nord-Ouest de cet ancien temple, vous trouverez le Wat Doi Thong, qui domine la rivière Mae Kok depuis sa colline. Le Wat Doi Thong présente des caractéristiques chinoises, avec ses nombreuses formes colorées et ses monstres légendaires, pour chasser les mauvais esprits, à l’intérieur, on retrouve un Bouddha en bronze dans la posture de Maravijaya.

Un peu moins réputé que les autres, le Wat San Pagor est un temple de charme à Chiang Raï avec son architecture de style Shan. Ce temple se localise à proximité de l’Aéroport International de Chiang Raï.

Phitsanulok

Musée des traditions populaires de PhitsanulokSituée dans le Nord de la Thaïlande sur la Nan, une rivière tributaire de la Chao Phraya, Phitsanulok a été fondée au 11ème siècle par l’Empire Khmer, avant d’appartenir au Royaume de Sukhothaï à partir de 1238. C’est dans cette ville historique que ce trouve le Musée des traditions populaires de Phitsanulok, aussi appelé le Musée folklorique du sergent-major Thawi.

Ancien cartographe militaire, le Sergent Major Thawi a réussi, grâce à ses nombreux voyages à travers le Thaïlande, à réunir de nombreux objets (statues, céramiques, jouets, instruments, armes) et écrits précieux. Cela l’a amené à fonder le musée de Phitsanulok, pour y exposer ses trouvailles extraordinaires, ainsi que ses fabrications artisanales de statues de Bouddha. Décomposé en plusieurs pavillons, le musée du sergent major Thawi évoque la culture, les traditions et les coutumes locales, les modes de vie dans les campagnes, et l’histoire de la ville.

Ouvert du mardi au dimanche de 8h30 à 16h30, l’entrée au Musée des traditions populaires coûte 50 bahts.

Ayutthaya

Wat Phra Si Sanphet à AyutthayaFondée au milieu du 14ème siècle, la ville d’Ayutthaya devînt la deuxième capitale du Royaume de Siam, après Sukhothaï. Alors qu’elle fût détruite par les birmans au 18ème siècle, ce qu’il reste de ses vestiges historiques donne une idée de sa splendeur par le passé. Les temples et les monastères d’Ayutthaya se caractérisent par leur proportion gigantesque, les prangs et les tours reliquaires.

Le plus grand temple de la ville est le Wat Phra Si Sanphet, qui a servit de palais à plusieurs monarques thais. Le Wat Phra Si Sanphet est surtout réputé pour l’alignement des trois grands Chedis qui représentent les trois premiers monarques du Royaume d’Ayutthaya. Aujourd’hui, Ayutthaya est un parc archéologique très bien entretenu, établi sur une superficie de 15 km² et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’ancienne ville d’Ayutthaya a été construit sur une île artificielle au confluent de trois rivières (Pasak, Chao Phraya et Lopburi).

Wat Chai WatthanaramFondé en 1630 par le Roi Prasat Thong, le temple Wat Chai Watthanaram a été conçu sur le modèle du Angkor Vat, le plus célèbre temple cambodgien. Enregistré au patrimoine de l’UNESCO, ce admirable temple est l’une des principales attractions touristiques de cette ville historique. Le Wat Mongkhon Bophit quant à lui est très certainement le temple le plus important d’Ayutthaya. Fondé au 15ème siècle par le roi Borom Traï Lokanat et reconstruit en 1951, ce temple abrite la plus grande statue de Bouddha en Thaïlande (16 mètres), en bronze recouverte de plaques d’or.

Sinon, il vous sera également conseiller de visiter le Wat Na Phra Men, qui est le seul temple d’époque encore en état et actif aujourd’hui, ou encore le Wat Lokaya Sutharam qui accueille un immense Bouddha couché.

Musée national de Chao Sam Phraya à AyutthayaLe parc historique d’Ayutthaya accueille le Musée national de Chao Sam Phraya. Celui-ci présente différentes collections d’art thaïlandais, telles que des statues de Bouddha en bronze de style U-Thong, des statues de style Sukhothaï, des panneaux en bois du 18ème siècle représentant les gardiens du temple, des objets précieux découverts dans le temple Wat Phra Mahathat et des pièces d’orfèvrerie du Wat Ratburana.

A la sortie du musée, vous pourrez visiter une jolie maison traditionnelle en teck. Ouvert du mercredi au dimanche de 9h à 16h, l’entrée dans le Musée national de Chao Sam Phraya coûte 30 bahts.

Sukhothaï

Wat Mahathat dans le Parc Historique de SukhothaïTout comme la ville d’Ayutthaya, le parc historique de Sukhothaï est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991. Sukhothaï fût la première capitale du Royaume de Siam et connut son apogée aux 13ème et 14ème siècle. Au fil des siècles, Sukhothaï a su conserver ses magnifiques monuments qui illustrent les débuts de l’architecture thaïe.

La visite du parc historique de la ville vous permettra de découvrir 21 monuments, sans oublier les 70 autres sites annexes répartis dans un rayon de 5 kilomètres autour de Sukhothaï. La cité royale était fortifiée par deux douves et trois murailles. Tous orientés d’est en ouest, les temples de Sukhothaï sont soit surmontés d’un chedi (abritant des reliques sacrées), d’un prang (de style khmer), ou d’un mondop (de forme carré).

Wat Saphan HinAu sein de la cité originelle se dresse le Wat Mahathat qui est le coeur spirituel de Sukhothaï, mais aussi le plus grand temple de la ville. Ce palais construit au 13ème siècle rassemble pas moins de 10 wihans et 200 chedis. Localisé au Nord-Ouest du parc, le Wat Si Chum, avec son mandop, abrite un bouddha assis de 15 mètres de haut.

Sur une colline plus à l’ouest se trouve le Wat Saphan Hin, particulièrement intéressant pour son chemin de grosses pierres surélevé qui mène jusqu’au sommet, son Bouddha de 12 mètres de haut et les ruines du viharn. Plus au Sud, le Wat Si Sawai réunit trois magnifiques prang de style khmer en stuc blanc, non loin d’un bassin qui reflète ces anciennes tours datant du 12ème siècle.

Koh Samui

Big Bouddha du temple Wat Phra YaiBien que Koh Samui soit une île réputée et reconnue pour ses nombreuses plages paradisiaques, elle possède aussi de prestigieux temples bouddhistes. Le Wat Phra Yai est le temple le plus connu de l’île, avec son Big Bouddha imposant qui mesure 12 mètres de haut, et sa végétation luxuriante et de fleurs colorées. C’est un temple incontournable à Samui. Vous pourrez également découvrir le Wat Khunaram et son Moine momifié qui sont très célèbres et vénérés à Koh Samui. Décédé en 1977, Loung Pordaeng est exposé en position de méditation dans un édifice conçu à cet effet, il ne présente presque aucune marque de décomposition.

Situé au Nord de l’ile, le Wat Bophut est un joli temple de couleur rouge qui contraste parfaitement avec le vert des palmiers environnant et du ciel bleu. Gardien de l’antique Bouddha de Marbre Blanc, le Wat Sumret abrite une belle collection de précieuses statues de Bouddha. Enfin, la pagode d’or du temple Wat Silangu et la pagode Laem Sor Pagoda sont des lieux de culte populaires et très appréciés autant des locaux que des touristes.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !