Quand les habitants de Bangkok retournent à la terre

Las des vicissitudes de la vie urbaine, un certain nombre d’habitants de Bangkok, capitale de la Thaïlande, éprouvent le besoin de se ressourcer à la campagne dès qu’ils disposent d’un moment libre.

Les aléas de la vie en métropole

Ville surpeuplée où résident quelques dix millions d’habitants, Bangkok apparaît comme une cité en proie à la pollution et soumise aux caprices météorologiques. Ainsi, files de voitures interminables ou encore déluges inhérents à la saison des pluies finissent par lasser certains Bangkokois qui rêvent alors d’un retour à la terre.

Le Wall Street Journal du 16 octobre évoque, à ce sujet, le cas de Wiroj Suksanunee, un informaticien qui a sollicité la fondation Khao Kwan afin d’apprendre les bases de la riziculture. Dès lors, ce dernier se rend chaque week-end à Singburi, située à environ deux heures de la capitale thaïlandaise, pour s’adonner à sa passion.

Un phénomène qui fait fureur

Rizière dans le Sud de Chiang Mai

Cette rizière localisée dans le Sud de Chiang Mai offre un paysage splendide

Le cas présent est cependant loin d’être unique puisque l’on constate que pas moins de 500 Bangkokois suivent les cours que dispense la fondation Khao Kwan concernant l’art de planter du riz. Le succès d’un tel phénomène s’explique, entre autres, par le tabac réalisé par une émission télévisée intitulée : « Je serai un riziculteur », au cours de laquelle étaient louées les vertus du retour à la vie rurale.

Le bonheur d’une vie bucolique

S’adonner aux travaux des champs permet, selon Anuny Hongsa, la directrice de Khao Kwan, de fuir le stress et la monotonie de la vie citadine mais également de renouer avec des valeurs différentes de celles d’une société matérialiste et mue par l’appât du gain.

Toutefois, d’aucuns parviennent à concilier loisir et profit à l’instar de Chonlathep Pardam, agent administratif, dont la culture du riz organique engendre des bénéfices non négligeables.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Calendrier thaïlandais, heure et jours fériés

Cuisine thaïe

Culture, peuple thaï, langue et religion

Présentation et histoire

Nord-Est

Khon Kaen Udon Thani Ubon Ratchathani

Sud

Khao Lak Koh Similan Koh Tachai Phang Nga Koh Lipe Hat Yai Surat Thani Koh Samui Koh Tao Koh Phangan Koh Lanta Koh Phi Phi Krabi Phuket

Centre

Nonthaburi Hua Hin Koh Larn Kanchanaburi Ayutthaya Amphawa Chonburi Koh Samet Samutprakarn Lopburi Koh Chang Pattaya Bangkok

Nord

Pai Sukhothaï Chiang Raï Chiang Maï

Cours de cuisine thaïe

Ecotourisme

Plages

Méditation

Hébergement

Une fois sur place

Hygiène et Santé Moyens de transport Arnaques

Foire à questions

Itinéraires conseillés

Les plages incontournables en Thaïlande
Koh Larn
Concours Photo : Soutenez Guide Thaïlande !
La fête de Makha Bucha célébrée en Thaïlande
Découverte des céramiques de Sukhothai
Partir en Thaïlande oui, mais où dormir?
L’univers du shopping en Thaïlande
Les informations utiles pour un voyage inoubliable en Thaïlande
Découvrir le mystère du massage Thaï lors de votre séjour en Thaïlande
Les monuments culturels et historiques célèbres en Thaïlande
Les temples bouddhistes en Thaïlande
Les courses de buffles, un incontournable en Thaïlande
Pourquoi les gens aiment voyager en Thaïlande ?
Les Moken, les nomades de la mer
La fête du Loy Krathong en Thaïlande
Célébration du Loy Krathong en Thaïlande
La Thaïlande : le pays des ladyboys
Katai Kamminga : le fameux jardin érotique en Thaïlande
La fête du Loy Krathong en Thaïlande
Célébration du Loy Krathong en Thaïlande
25 choses incroyables à faire à Bangkok
Bangkok en vidéo : du lever au coucher de soleil
Voyage au Royaume de Siam en vidéo