Le Nord de la Thaïlande est différent des autres régions de la Thaïlande, de par sa population, sa culture et sa topographie. Situé aux abords du Laos et de la Birmanie, le Nord du pays s’établit à une altitude moyenne de 1 300 mètres, avec un point culminant atteignant 2 595 mètres d’altitude (Doi Inthanon). Le Nord présente de magnifiques paysages naturels avec ses grottes, ses chutes d’eau, ses montagnes et ses quatre principales rivières : le Nan, le Yom, le Wang et le Ping.

Chiang MaiTemple de Wat Rong Khun à Chiang RaiParc historique de Sukhothai - Wat Prasri Ratana Mahatat

Mais cette région de la Thailande se différencie également par ses ethnies et son histoire, ce qui peut notamment s’expliquer par la naissance des premiers royaumes thaïs (Sukhothaï, Chiang Raï, Chiang Maï). Ce passé lui a offert un riche patrimoine artistique et religieux, avec une multitude de monuments, de temples et de vestiges anciens. Le Nord, c’est aussi le berceau de nombreuses ethnies vivant dans les montagnes, et perpétuant des traditions et des coutumes ancestrales.

Au Nord-Est de la Thaïlande, on retrouve la région de l’Isan qui est un grand plateau bordé au Nord et à l’Est par le fleuve du Mékong, qui en fait sa frontière naturelle avec le Laos. Pour beaucoup de touristes, l’Isan ne présente pas d’intérêt comparé aux îles paradisiaques du Sud. Mais pour d’autres voyageurs, cette région authentique préservée du tourisme recèle de véritables trésors naturels, tels que les parcs nationaux Phu Kradueng et Khao Yai, qui sont connus internationalement pour leur biodiversité.

Toute l’authenticité de sa population fière de son patrimoine et de sa culture, ainsi que la beauté de ses paysages font du Nord de la Thaïlande, une région unique et incontournable en Asie du Sud-Est.

Tout savoir sur ses principaux spots touristiques :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !