La gastronomie thaïe

Réputée dans le Monde entier, la culture thaïe se distingue aussi grâce à sa cuisine raffinée, délicieuse et agréable à l’œil. La gastronomie thaïe trouve un parfait équilibre entre des saveurs contrastées, fortes et douces, subtile et épicée. Il s’agit d’une cuisine inventive et originale qui emploie une multitude d’épices, mélangeant sucré, amer, acidulé et pimenté.

Aujourd’hui la cuisine thaïe est très célèbre un peu partout dans le Monde et vaut vraiment le détour dans ce magnifique pays qu’est le Thaïlande. La gastronomie thaïe a parfaitement su réunir différentes saveurs venues d’Asie, mais aussi d’Europe, durant plusieurs siècles d’échanges diplomatiques et commerciaux. D’ailleurs, la cuisine thaïe occupe aujourd’hui le 4ème rang des gastronomies les plus appréciées dans le Monde, après la France, l’Italie et Hong Kong.

Sate lilithA l’origine de la cuisine traditionnelle thaïe, elle n’employait que peu d’ingrédients de base, tels que le riz, les légumes, le poisson et quelques aromates. Petit à petit, la Thaïlande a été influencée par ses pays voisins et a introduit la viande dans sa cuisine. Ainsi des viandes telles que la volaille et le porc sont très souvent utilisées, contrairement au bœuf. De même, les fruits de mer et le poisson sont très présents dans la cuisine thaïe.

On peut trouver des spécialités thaïes dans chaque région de la Thaïlande, avec des saveurs très différentes. Mais on distingue deux types de cuisine : celle du Nord-Est qui est assez pimentée et influencée par son pays voisin, le Laos, et celle du Sud, qui est encore plus relevée et caractérisée par l’emploi du curry.

Le repas thaï

Khanom JinLe repas thaï est basé sur le riz, d’ailleurs le verbe « manger », qui se prononce Kin Khao, signifie « manger du riz ». De plus, la Thaïlande est le 1er exportateur de riz dans le Monde, et cela depuis 1960. On peut trouver plusieurs variétés de riz en Thaïlande, par exemple le riz sauté, parfumé, collant ou encore à la vapeur, que l’on peut accompagner avec de la volaille, du porc, du poisson ou de fruits de mer.

Les nouilles sont également un aliment important dans la cuisine thaïe, il en existe différentes variétés, telles que le Khanom Jin qui est à base de pâte de riz cuit, le Ba-mii qui est composé d’œuf et de blé, et le Kuay Tiaw qui comporte de la farine de riz. Autant on peut apprécier les nouilles avec du poisson, de la viande ou bien tout simplement sautées.  Pour ceux qui apprécient les piments, vous devrez trouver votre bonheur avec de nombreux plats épicés, voire très épicés, mais ne vous inquiétez pas si vous n’appréciez pas les plats épicés, car il existe une grande quantité de recettes qui vous plairont forcément.

Kao soiEn Thaïlande, les repas sont un moment convivial qui sont idéalement partagés avec quelqu’un, peu importe le lieu, le principal est d’être accompagné. Les repas thaïs sont généralement mangés avec une fourchette et une cuillère, les couteaux ne sont pas utiles car la viande et le poisson sont toujours servis découpés en morceaux. Ainsi la fourchette permet de pousser les aliments dans la cuillère.

Parfois vous pourrez noter que les thaïs utilisent des baguettes, c’est qu’il s’agit de plats chinois, par exemple les soupes. En outre, les thaïs n’ont pas vraiment d’heure pour manger, cela peut être à tout moment de la journée. D’ailleurs la majorité des restaurants ouvrent très tôt et ferment relativement tard, ils sont ensuite remplacés par de petites échoppes et autres marchands ambulants qui ouvrent la nuit. Enfin, les thaïs peuvent manger 4 ou 5 fois par jour et les repas ne comportent pas de dessert.

En apprendre plus sur la cuisine thaïe et toutes ses spécialités

Les restaurants et les échoppes

Marché flottant en ThailandeIl vous sera très facile de trouver une multitude de restaurants thaïs, à tout moment de la journée, où que vous soyez. La Thaïlande compte un nombre impressionnants de restaurants et de petites échoppes, où vous pourrez trouver une grande diversité de plats et de spécialités thaïs. De plus les cuisiniers pourront s’adapter à vos demandes, si vous souhaitez de la cuisine épicée ou pas, végétarienne, une viande en particulier, etc.

Ainsi vous pourrez aisément disposer d’une large variété de spécialités thaïes auprès des nombreux restaurants et des marchands ambulants dans la rue que vous pourrez rencontrer. Généralement un plat coûte entre 30 et 100 bahts, mais il peut coûter plus, voire bien plus, lorsqu’il s’agit de gastronomie avec des produits de grande qualité. Vous trouverez souvent des menus rédigés en anglais dans les restaurants fréquentés par les touristes. Pour les petites échoppes de rue, n’hésitez pas à montrer du doigt ce que vous souhaitez et à soulever les marmites si besoin lorsque vous passez une commande.

Restaurant Sirocco à BangkokLes villes et les lieux touristiques possèdent des restaurants de luxe proposant un service plus occidental et une carte en anglais. Les prix d’un repas varient de manière générale entre 200 et 1000 bahts. En revanche, il se peut qu’une taxe de 10 % soit ajoutée à votre commande dans certains grands restaurants thaïs. Les thaïs laissent rarement un pourboire lorsqu’ils déjeunent ou dînent au restaurant, mais si vous êtes vraiment satisfait du service, alors vous pouvez laisser un pourboire, peu importe le montant.

Vous pourrez également apprécier la cuisine de rue avec les petites échoppes et autres marchands ambulants qui propose des plats à la fois délicieux et bon marché. Ce genre de plat est souvent préparé rapidement, tel que le khao mang khaï, qui est composé de poulet et de riz, le riz sauté, les brochettes de viande, les soupes de nouilles ou encore la salade de papaye. Les thaïs peuvent consommer leur repas sur place, à la maison ou au bureau. Toutes les échoppes disposent d’un ensemble d’assaisonnement : le vinaigre, la sauce poisson (nam plaa), le sucre en poudre et le piment séché.

Les repas thaïs sont infiniment variés et on découvre toujours de nouvelles recettes, saveurs et spécialités. De même, vous serez ravi de découvrir le nombre impressionnant de fruits exotiques, de boissons et de desserts thaïs. Toujours pleine de surprises, la gastronomie thaïe constitue à elle seule une très bonne raison de voyager en Thaïlande.

Découvrez notre guide des restaurants branchés

Les fruits

Fruits thailandaïsIl existe une grande palette de fruits en Thaïlande, qui sont très appréciés des thaïs, mais aussi des touristes. Les fruits sont utilisés dans de nombreuses recettes et dans des desserts thaïs. Les fruits étaient traditionnellement sculptés avant d’être servis aux membres de la famille royale, aujourd’hui encore on retrouve cela dans la cuisine thaïe haut de gamme. Ainsi les thaïs dégustent régulièrement des fruits frais, à tout moment de la journée, accompagnés d’un mélange de sucre, de sel et de piments.

On peut facilement trouver de petites échoppes qui vendent des fruits frais, que ce soit au marché, dans la rue, ou encore au supermarché. Souvent très bon marché, les fruits peuvent être vendus assaisonnés ou nature, préparés ou non. En Thaïlande, près de 40 variétés de fruits poussent naturellement, ainsi les thaïs disposent toujours d’un large choix de fruits, peu importe la saison.

La plupart de ces fruits sont délicieux, riche en nutrition et facile à trouver dans la rue ou au marché. La cuisine thaïe repose sur un équilibre délicat entres saveurs contrastées, épicée et subtile, douces et fortes. C’est une cuisine originale et inventive qui utilise sans limite diverses épices, alliant l’acidulé, le sucré, l’amer et le pimenté.

Consultez la liste complète des fruits que l’on peut trouver en Thailande

Cet article vous a plu ? Partagez-le !