La culture de la Thaïlande

Influencée par la religion, la culture thaïlandaise qui est très ancienne partage des similitudes avec celles de ses pays voisins tels que la Birmanie, le Cambodge et le Laos. De même, les flux migratoires venant de Chine ont également eu une importante influence sur la culture thaïe.

Les coutumes thaïes

Le Waï est une coutume thai utilisé pour saluer, dire bonjour ou encore au revoir. Il n’est pas courant que les hommes et les femmes montrent leur affection l’un envers l’autre en public. Ainsi, il est relativement rare de voir des couples s’embrasser ou se tenir la main dans la rue.

Il est également d’usage d’ôter ses chaussures lorsque l’on rentre dans une maison et de franchir le seuil sans y déposer le pied. Les moines bouddhistes ne peuvent pas entrer en contact avec les femmes. Si une femme fait une offrande à un moine, celle-ci se doit de déposer le don dans un bol, à ses pieds ou sur un tissu.

Le mariage thaï

Cérémonie de mariage thaïIl s’agit d’une cérémonie religieuse lors de laquelle les couples sollicitent la bénédiction des moines bouddhistes. Lors du mariage traditionnel thai, le couple doit réciter des chants de la prière bouddhiste devant une image de Bouddha, et allumer des bougies et de l’encens. Les parents déposent sur la tête des mariés un cordon prenant la forme d’une couronne qui les relie, afin de symboliser l’union. Ensuite le couple fait des offrandes de fleurs, de nourriture et de médicaments pour les moines du temple.

Puis vînt la prière des moines qui apportent leur bénédiction aux mariés par le biais d’un cordon. Le plus ancien moine connecte par la suite le cordon à un récipient d’eau afin de sanctifier le couple. Dans la culture traditionnelle thaïe, le marié donne une certaine somme d’argent à la famille de sa femme pour montrer qu’il est capable de l’entretenir financièrement  ou de compenser le départ de sa famille. Cela s’appelle la dot, également connue sous le nom de Sin Sodt.

De nos jours, le mariage moderne a été influencé par la culture occidentale. Le mariage se déroule lors d’une fête qui a lieu dans une maison, un hôtel ou un lieu adéquat pour un mariage. La nuit suivant la fête, le couple se rend dans une chambre d’hôtel ou dans leur nouvelle maison où ils passent leur nuit de noce.

L’art thaï

L’art traditionnel thai a toujours été influencé par la religion. L’art contemporain, quant à lui, compte autant de techniques modernes que des éléments traditionnels. La littérature et le théâtre thaï se sont inspirés de ceux des Indiens, des Khmers et des Môns. Le rôle de la danse y est très important, on y retrouve trois genres : le Likay, le Khon et le Lakhon.

Les fêtes thaïes

Festival de Songkran à Chiang MaiLa fête thaïe la plus attendue de l’année est la fête de Songkran, où la fête du Nouvel An, qui se déroule du 13 avril au 15 avril. C’est le début de l’été en Thaïlande où tout le monde célèbre cette fête dans la rue et jette de l’eau sur les autres passants. Aujourd’hui, cette fête est l’occasion pour de nombreux thaïs et touristes de s’amuser dans le rue et de s’asperger d’eau avec des pistolets à eau, des tonneaux, des sauts et des tuyaux, mais aussi se lancer de la poudre.

La fête du Loy Krathong est également une célébration importante pour les thaïs, celle ci a lieu au douzième jour du calendrier lunaire, soit généralement en novembre. Le Krathong est un petit radeau traditionnel et Loy signifie flotter. Ainsi le Loy Krathong désigne un petit radeau, composé de fleurs, d’encens, de bougies, et d’un morceau de bananier, que l’on dépose dans l’eau, afin d’oublier ses malheurs, ses soucis et ses mélancolies.

Le peuple thaï

Femmes thailandaises de Chiang MaiLe peuple thai représente le principal groupe ethnique de la Thaïlande. Puisant leurs origines de la Chine du Sud, les thaïs se sont installés au Yunnan dès le 1er siècle avant J.C. Puis c’est au 11ème siècle qu’ils se sont établis dans la région de la Thaïlande actuelle.

La langue parlée en Thaïlande est le thaï, qui compte parmi les langues kadai, une famille de langues du Sud de la Chine et d’Asie du Sud-Est.La principale religion pratiquée en Thaïlande est le bouddhisme, mais plus particulièrement le bouddhisme theravāda, qui signifie « doctrine des Anciens ».

Les thaïs sont un peuple accueillant et chaleureux, d’où le surnom qui leur est attribué, « le pays du sourire ». Concernant les loisirs, la ligne de conduite des thaïs est de s’amuser avant tout. Cela peut aller d’une danse de drame masqué (Khon), à un orchestre de musique traditionnel, en passant par un match de boxe thai, le plaisir est toujours de se divertir.

La langue thaïe, le siamois

Le thaï, qui est également appelé le siamois, est une langue qui appartient à la famille kadai. Cette langue, qui est parlée par près de soixante millions de personnes, est une langue assez particulière dont son origine reste encore inexpliquée. Au fil du temps, le thaï a pioché des mots venant de différentes langues d’autres peuples, telles que le lao, chinois, l’indien, le malais, le birman, le khmer et l’anglais.

La langue thaïe

Le thaï est une langue polytonale qui compte 5 tonèmes : bas, médian, haut, descendant et ascendant. Ainsi, un mot peut avoir différentes significations, jusqu’à cinq, en fonction de la prononciation. Le siamois est une langue isolante, c’est-à-dire que les mots sont invariables, il n’y a donc pas de nombres ou de genres, de fonctions ou de nature, ou encore de temps ou de modes. Ainsi la langue thaïe suggère plus les images et les idées, qu’elles ne sont définies. Enfin, la langue thaïe est monosyllabique, soit la plupart des mots ne contiennent qu’une syllabe.

Les différents dialectes thaïs

Il existe quatre principaux dialectes en Thaïlande, pratiqués au Nord, au Nord-Est, au Centre et au Sud. Chaque dialecte thai utilise des accents, des expressions différentes et parfois des mots différents. Le dialecte utilisé au Centre de la Thaïlande est devenu la langue officielle du pays.

Nom complet de Bangkok en écriture thaïLes registres de langues

Tout comme la plupart des langages, le thai dispose également de plusieurs registres de langues. Par exemple, le rachasap est apparu au 14ème siècle, pour que les élites puissent s’adresser à la famille royale de Thaïlande. Tout comme dans la langue française, il existe une différence bien distincte dans le langage courant entre les différentes formes d’argots et les termes courtois.

L’écriture thaïe

Codifiée en 1283 par le roi Po-Khun Ramkhamhaeng, il est fortement probable que l’écriture thaïe ait été basée sur l’alphabet Khmer (Cambodge). L’alphabet thaï est composé de 44 consonnes, 18 voyelles et 6 diphtongues.

La religion en Thaïlande

Statue de Bouddha dans un temple à BangkokLa religion la plus influente en Thaïlande est le bouddhisme Theravada, près de 95 % des thaïs la pratique et elle influence ainsi leur style de vie, l’histoire et la culture du pays. Le Bouddhisme est apparu en Thaïlande au 3ème siècle avant J.C., avec l’arrivée de moines indiens, envoyés par l’empereur de l’Inde, Asoka. La société Thaïe est basée sur le bouddhisme, qui est à l’origine de la cohésion et du code moral. Au fil des siècles, de nombreux monuments bouddhistes ont été construits et forment aujourd’hui un véritable patrimoine culturel et religieux pour la Thaïlande.

La coutume thaïe veut également que les hommes soient envoyés au moins une fois dans un Monastère pour suivre l’enseignement de Bouddha. Cette expérience, qui peut durer de 5 jours jusqu’à 3 mois, se déroule de manière générale durant la saison des pluies. C’est pourquoi que l’on appelle cette période « la Retraite des Pluies ».

Le temple bouddhiste joue un rôle essentiel dans la vie des thaïs, en particulier à la campagne où le temple permet d’éduquer les plus jeunes, soigner les personnes malades, apprendre les nouvelles du monde extérieur, voire même trouver un travail. Les thaïs sont très respectueux à l’égard des autres religions et croyances, d’ailleurs la Thaïlande compte des minorités musulmanes, hindouistes, chrétiennes et sikhs principalement. Ainsi, ces derniers peuvent jouir de la liberté de culte dans le pays des hommes libres.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !