Chiang Raï : 11 activités incontournables

Ce n’est qu’en 1786 que Chiang Raï est reconquis par le Royaume de Siam, puis en 1933, Chiang Raï est proclamé comme une province de la Thaïlande. En 1992, le pilier de la ville (Lak Mueang en thaï) a été déplacé du temple Wat Klang Wiang au temple Wat Phra That Doi Chom Thong, qui est réputé pour être le centre de la ville. Aujourd’hui, Chiang Raï est une ville très riche culturellement et historiquement. Découvrez alors les 11 activités incontournables que vous pourrez y apprécier.

Les 11 activités incontournables

Le Temple blanc / Wat Rong Khun

Ce temple, qui est à vrai dire plutôt un véritable œuvre artistique qu’un lieu de culte, est construit avec un mix de chaux et d’éclats de miroir. Cela permet d’obtenir une façade d’un blanc éclatant, presque céleste lorsqu’il est éclairé par le soleil. L’intérieur est décoré avec de nombreuses sculptures faisant à la fois référence à la mort et à la culture populaire moderne.

Chiang Raï - Wat Rong Khun

Le temple bleu / Le Wat Rong Suea Ten

Le Wat Rong Suea Ten ou Temple Bleu se trouve quant à lui au nord de la ville. Comme son nom l’indique, la couleur dominante ici sera le bleu. Il possède ainsi de nombreuses statues bleues, ainsi qu’un grand bouddha blanc en position assise, avec des reflets bleus selon la lumière qui l’éclaire.

La vallée des élephants

Dans la vallée des éléphants, vous aurez la chance de rencontrer des éléphants évoluant en semi-liberté dans un environnement naturel. La visite du site vous donnera l’opportunité de nourrir ces sympathiques géants, et d’apprendre leur mode de vie.

Wat Phra Kaeo

Le Wat Phra Kaew est un temple fortement vénéré par les locaux. Il est connu pour son Bouddha d’Émeraude (qui est pourtant réalisé en jade), considéré d’ailleurs comme étant un véritable emblème national. Notons que la statue se trouvant à Chiang Raï est une copie, l’originale ayant été déplacée à Bangkok, au Grand Palais.

Doi Mae Salong

Programmez une randonnée dans la montagne du Doi Mae Salong pour fuir la cohue de la ville. Vous pourrez alors profiter d’un air pur et de magnifiques paysages. Le village de Mae Salong se distingue par ses habitations à l’architecture typiquement chinoise, vestige du passé agité des lieux.

Singha Park

Ce parc possède plusieurs points d’intérêt : ses plantations de thé, son lac, son mini zoo avec plusieurs animaux exotiques, ses installations de Tyrolienne, etc. Ne manquez pas la photo souvenir devant la grande statue de lion d’or à l’entrée du parc.

La cascade de Khun Korn

La cascade de Khun Korn est impressionnante de par son débit d’eau vraiment important et ses 70 mètres de haut. Elle est d’ailleurs la cascade la plus haute de la province de Chiang Raï.

Wat Huay Pla Kung / Big Buddha

Le Wat Huay Pla Kung fait partie des temples originaux de la région, puisqu’il est constitué d’une immense statue blanche à l’effigie de la déesse de la compassion Guan Yin. Le site est également célèbre pour sa grande pagode de 9 étages.

Parc culturel et artistique de Mae Fah Luang

Ce parc est construit aux abords d’un grand lac, et on y trouve de nombreux bâtiments et pavillons en bois dans le style Lanna. Les autres points d’intérêt du parc culturel et artistique de Mae Fah Luang sont le Haw Kham, le Haw Kham Noi et le Haw Kaew.

Le marché de nuit

Le marché de nuit, ou Night Bazaar, est l’endroit idéal pour faire vos courses le soir (vêtements, bijoux, objets artisanaux, etc.). Vous y trouverez également plusieurs restaurants, et même des spectacles de danses traditionnelles.

Trekking

Les bons spots pour le trekking sont nombreux à Chiang Raï. Ainsi, les différents établissements d’hébergement proposent en général des circuits de 2 ou 3 jours de trekking, afin que vous puissiez découvrir les environs et rencontrer les ethnies montagnardes.

Les autres temples à visiter

Nous vous avons déjà présenté les 4 temples les plus visités à Chiang Raï. Mais il en existe d’autres qui méritent tout autant votre intérêt. On peut notamment citer :

  1. Le Wat Ming Meuang : ce temple est connu pour son chedi blanc au sommet peint en or et pour son impressionnant bouddha debout.
  2. Le Wat Phra Sing : précisons qu’il existe un temple du même nom à Chiang Maï, mais celui de Chiang Raï est plus petit.
  3. Le Wat Phra That Doi Chom Thon : son emplacement au sommet d’une colline permet d’avoir une vue imprenable sur la ville.
  4. Le Wat Jed Yod : ce temple possède 7 chedis, et son architecture se distingue par son style khmer.
  5. Le Wat Phra That Doi Tung : ce temple est célèbre pour son grand chedi doré, et offre une très belle vue sur la région environnante.
Chiang Raï : Histoire

Ce qu’il y a d’autre à voir

Il n’y a pas que les temples qui méritent d’être visités à Chiang Raï et ses environs. Preuve que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer lors de votre passage dans cette province du nord de la Thaïlande.

Le grand mémorial du Roi Mengrai

La statue de Mengrai fait partie des plus grandes attractions de la ville. Ce monument commémore le fondateur de Chiang Raï, le Roi Mengrai. Le grand mémorial du Roi Mengrai se trouve dans un parc paisible très prisé par les locaux et les touristes.

Le Kok River

Le Kok River mérite également le détour. Cette rivière est célèbre pour ses eaux claires et pour ses rives bordées de rochers et de verdure. Vous y aurez accès à de nombreuses activités, comme la pêche, le kayak, les randonnées, etc.

La Golden Clock Tower

La Golden Clock Tower, ou Horloge Dorée, saura assurément attirer votre attention, notamment le soir, lorsqu’il s’illumine dans un jeu de sons et lumières. Cette célèbre horloge de Chiang Raï a été dessinée par le peintre/architecte Chalermchai Kositpipat, le même artiste qui a rénové le White Temple.

Chiang Raï : Lieux a visiter

Histoire de Chiang Raï

La ville de Chiang Raï fut créée en 1262 par le roi Mengrai. Elle fut alors la première capitale du royaume de Lanna, avant que Chiang Maï ne reprenne ce titre bien plus tard. La ville est plusieurs fois tombée sous la domination de l’empire birman au cours des siècles.

Si Chiang Raï est restée une partie du royaume de Lanna durant de nombreux siècles, la ville est devenue une province de Thaïlande depuis 1910. De nos jours, Chiang Raï est devenue une ville prospère, ou la modernité se mêle à la tradition et aux monuments anciens.

Les meilleures saisons pour visiter Chiang Raï

Dans le nord de la Thaïlande, on distingue d’une part l’hiver qui correspond à la saison sèche (de novembre à mars), et d’autre part l’été qui correspond à la saison des pluies (de mai à octobre). La saison touristique se déroule principalement en hiver, car les températures sont plus fraiches et agréables.

Préférez donc programmer donc votre séjour entre les mois de novembre et février, afin de bénéficier de bonnes températures avec peu de pluies. Et si vous souhaitez profiter d’une végétation luxuriante, alors vous pouvez envisager de vous rendre à Chiang Raï entre juin et octobre. Mais dans ce cas, attendez-vous à des pluies régulières.

Comment s’y rendre ?

Vous avez plusieurs options possibles pour vous rendre à Chiang Raï, les principales étant le bus, l’avion et en voiture privée.

Transports pour se rendre a Chiang Raï

En train

Précisons que la ville ne possède pas de gare ferroviaire, et qu’il n’est donc pas possible de s’y rendre directement en train. La solution serait alors de prendre un train pour Chiang Maï, puis d’y prendre un bus pour Chiang Raï.

En bus

Il y a 2 gares routières fonctionnelles à Chiang Raï :

  • l’ancienne gare routière en centre-ville, réservée aux trajets entre Chiang Raï et Chiang Maï
  • et la nouvelle qui se trouve à 7 km plus au sud. Celle-ci accueille les bus qui viennent des grandes villes thaïlandaises.

En avion

La ville possède un aéroport international. Le vol depuis Bangkok prend environ 1h30. Mais vous avez aussi la possibilité de prendre un vol interne depuis Krabi ou Phuket par exemple.

Louer une voiture

Vous préférez prendre vous-même le volant pour voyager avec plus de liberté ? Alors pensez à louer un véhicule pour vous rendre à Chiang Raï. Vous pourrez admirer de magnifiques paysages durant votre road-trip.

Chauffeur privé

Et si vous avez la paresse de conduire vous-même, alors n’hésitez pas à recruter un chauffeur privé. C’est peut-être la solution idéale pour profiter au mieux du voyage.

Comment se déplacer une fois sur place ?

Si vous n’avez pas votre propre véhicule, alors voici les différentes options de déplacement qui s’offrent à vous :

  1. En Song taew : ce sont des taxis collectifs, un moyen de déplacement économique, mais vous aurez à partager le trajet avec d’autres personnes.
  2. En Tuk tuk : c’est un moyen de transport agile, mais les tarifs peuvent être chers et sont généralement fixés à la tête du client. Il vous faudra donc marchander pour ne pas vous faire arnaquer.
  3. En Sam-lo : il s’agit d’un cyclo-pousse, moins onéreux que le Tuk tuk, et plus écologique.
  4. En 2 roues : il est possible de louer des vélos ou des motos à Chiang Raï.

Les meilleurs endroits où dormir à Chiang Raï

Ce ne sont pas les hôtels et autres établissements d’hébergement qui manquent dans la ville de Chiang Raï. Voici les adresses les plus recommandées pour un séjour des plus agréables dans cette ville :

  • Connect Hostel : cette auberge de jeunesse conviendra parfaitement aux backpackers à la recherche d’un hôtel propre, moderne et pas cher.
  • Nak Nakara Hotel : si vous souhaitez dormir dans un établissement au style Lanna traditionnel, alors cet hôtel saura vous combler. Vous apprécierez également sa grande piscine.
  • Le Meridien Chiang Raï Resort : pour un séjour haut de gamme, nous vous recommandons de réserver dans ce complexe hôtelier 5 étoiles, avec piscine, spa et navette gratuite pour le centre-ville.

Quelles sont vos dates à Chiang Raï ?

Pas cher

Bestseller

Luxe

Le récap hebdo sur la Thaïlande

Chaque semaine, recevez du contenu génial dans votre boîte mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire