Voyage en avion : quelle disposition prendre pour son enfant ?

Avion de la compagnie Thaï Airways

Les avions sont les moyens de déplacement qui présentent le plus de sécurité. Pourtant, lorsqu’il s’agit de voyager avec son petit dans cet appareil, on commence par se poser des questions sur sa sûreté durant tout le vol. Cette inquiétude devient encore plus intense quand l’on parle d’un enfant de moins de 2 ans. Alors, comment s’y prendre pour assurer la protection de ce dernier ?

Quelle mesure prendre en avion avec son enfant ?

Dans les avions, la solution que la plupart des parents adoptent pour faire voyager leurs enfants de moins de 2 ans est de les porter sur leurs genoux. Cette alternative s’observe le plus souvent, car elle ne leur revient pas chère et leur permet de faire de l’économie.

Selon ce dispositif de sécurité, les enfants de moins de 2 ans doivent être protégés par une ceinture additionnelle s’ils sont assis sur les genoux de leurs parents. C’est, en effet, ce qui a été décidé depuis le 16 juillet 2008.

À partir de cet instant, les tout-petits sont protégés par la « Loobelt », une ceinture de sécurité uniquement destinée pour eux. Malgré ces dispositions prises, leur protection se trouve toujours menacée, surtout lors des turbulences. C’est pourquoi il est de plus en plus préférable de s’équiper de sièges-auto. Il s’agit d’un outil de maintien efficace et adapté à la morphologie des enfants.

Que faut-il savoir sur l’usage des sièges-auto en avion ?

siege auto en avion

Malgré l’extrême fiabilité des avions, il n’est pas rare d’enregistrer des cas de dangers susceptibles d’atteindre certains passagers, notamment les enfants. C’est pourquoi, outre les mesures de sécurité habituelle, il est recommandé aux parents de faire leur voyage, accompagné d’un siège-auto.

S’il faut s’équiper de cet instrument, il est alors nécessaire de l’installer pour assurer le confort de l’enfant. Ce qui ne saurait être fait sur les genoux. Pour cela, l’idéal est de réserver une place séparée afin de fixer le siège-auto.

Bien entendu, c’est une solution qui s’avère onéreuse, mais rien n’est plus cher que la vie humaine. D’ailleurs, c’est une règle obligatoire à suivre si l’enfant a plus de 2 ans. C’est uniquement dans le cas contraire que les parents ont un choix à faire, même si la meilleure idée est d’installer confortablement son tout petit séparément et en toute sécurité.

Par ailleurs, si l’usage des sièges autos est permis dans les avions, ce n’est pas une raison pour croire que tous ces dispositifs y sont admissibles. En effet, seuls ceux qui sont homologués peuvent être installés.

De ce fait, ce moyen de sécurité doit présenter les informations suivantes : ECE R44/04, 04 ou R129. Dans le cas contraire, il ne sera pas possible de le mettre en place dans l’avion.

De même, il est possible que l’on demande aux parents de se munir uniquement des sièges-auto homologués pour les voyages en avion. Autrement dit, les exigences qui concernent le choix de ces dispositifs dépendent d’une compagnie à une autre. Il convient alors de se renseigner au préalable avant de penser à se procurer ce moyen de protection efficace pour les enfants.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Calendrier thaïlandais, heure et jours fériés

Cuisine thaïe

Culture, peuple thaï, langue et religion

Présentation et histoire

Nord-Est

Khon Kaen Udon Thani Ubon Ratchathani

Sud

Khao Lak Koh Similan Koh Tachai Phang Nga Koh Lipe Hat Yai Surat Thani Koh Samui Koh Tao Koh Phangan Koh Lanta Koh Phi Phi Krabi Phuket

Centre

Nonthaburi Hua Hin Koh Larn Kanchanaburi Ayutthaya Amphawa Chonburi Koh Samet Samutprakarn Lopburi Koh Chang Pattaya Bangkok

Nord

Pai Sukhothaï Chiang Raï Chiang Maï

Cours de cuisine thaïe

Ecotourisme

Plages

Méditation

Hébergement

Une fois sur place

Hygiène et Santé Moyens de transport Arnaques

Foire à questions

Itinéraires conseillés

Top 20 des fruits à essayer absolument en Thaïlande
Voyager Thailande Toussaint Covid19
Voyager en Thaïlande à la Toussaint 2020 : prenez les bonnes précautions
Parc national d’Ao Phang Nga : que voir ?
Que voir à Phuket : la perle des Andamans
Shangri-La Hotel Chiang Mai
Les hôtels les plus populaires du quartier Night Bazaar à Chiang Mai
Organiser une sortie à la plage
Une virée à la plage : quelques conseils pour bien s’organiser
Parcourir la Thaïlande à vélo : les meilleurs spots
Parcourir la Thaïlande à vélo : les meilleurs spots
Découvrez la Thaïlande selon vos convictions
Khao niao mamuang : le fameux dessert thaïlandais
Le Football en Thaïlande : un nouvel eldorado financier ?
Top 5 des sports favoris en Thaïlande
Les Moken, les nomades de la mer
La fête du Loy Krathong en Thaïlande
Célébration du Loy Krathong en Thaïlande
La Thaïlande : le pays des ladyboys
Katai Kamminga : le fameux jardin érotique en Thaïlande
La fête du Loy Krathong en Thaïlande
Célébration du Loy Krathong en Thaïlande
25 choses incroyables à faire à Bangkok
Bangkok en vidéo : du lever au coucher de soleil
Voyage au Royaume de Siam en vidéo