Comment obtenir un permis de travail en Thaïlande ?

En plus d’être une destination de rêve pour les vacances, la Thaïlande est aussi un endroit qui attire de plus en plus de travailleurs immigrés, spécialement venus d’Europe. Le climat économique de la Thaïlande est excellent pour ceux qui sont en quête d’une nouvelle expérience professionnelle ou pour tout ceux qui veulent investir dans ce petit paradis. Mais avant de se lancer dans cette voie, il est important de connaître un minimum sur les différentes procédures en vigueur dans ce pays.

Le permis de travail : le précieux sésame

permis-de-travail

Comme dans tout autre pays, aucun étranger ne peut prétendre à un poste sans un permis de travail. La demande devra être déposée, au plus tard un mois, avant le départ envisagé. La maîtrise de l’Anglais, étant donné que la Thaïlande est un royaume anglophone, ainsi que la connaissance des codes et usages sur place seraient un atout.

Le traitement de votre requête dure en moyenne trois semaines. Et les administrateurs en charge de la délivrance de votre permis peuvent demander une traduction en Thaïe des documents que vous aurez à fournir, entre autres :

  • la photocopie de votre passeport : la première page, la page contenant votre photo, la page du visa de séjour, la page indiquant votre entrée en Thaïlande ;
  • la photocopie de votre carte d’entrée dans le pays,
  • les photocopies certifiées de vos diplômes,
  • un certificat médical attestant votre santé
  • deux photos d’identité couleurs (5*4cm) de moins de 3 mois
  • une lettre de votre futur employeur expliquant la raison du non-recrutement local au profit d’un étranger
  • votre CV détaillé
  • si vous être marié à un(e) ressortissant(e) thaï(e), prévoyez également un certificat de mariage

En cas de doute ou d’appréhension, il est fortement recommandé de vous adresser aux représentants officiels du Royaume de la Thaïlande dans votre pays d’origine ou de les contacter via leur site : www.mfa.go.th – www.immigration.go.th

Laisser un commentaire